En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AssLogo_ASEPE.GIFociation de Sauvegarde et d'Études du Patrimoine de l'Embrunais

Vous êtes ici :   Accueil » Assemblée générale 2021
 
 
 

Assemblée générale 2021

L'assemblée Générale 2021

de l'ASSOCIATION DE SAUVEGARDE ET D'ETUDES DU PATRIMOINE DE L'EMBRUNAIS
s'est tenue ce mardi 5 octobre à la Maison des Chanonges

Voir l'article dans le DAUPHINÉ LIBÉRÉ en cliquant [ICI]

Photo_Morbeli_AG2021_redimensionner.jpgEmbrun L’ASEPE, une réelle passion pour la sauvegarde du patrimoine

Ce mardi en fin d’après-Midi à la Maison des Chanonges à Embrun s’est déroulé l’assemblée générale de l’Association de Sauvegarde et d’Études du Patrimoine de l’Embrunais (ASEPE) sous la présidence de Jean-Paul Blanc. Jehanne Marrrou adjointe à la culture représentant madame le maire, et Marc Viossat conseiller départemental du canton embrunais y assistaient.

Son objectif est de mettre en œuvre tous les moyens visant à assurer l’étude, la protection, l’animation, la mise en valeur et la restauration de tout élément du patrimoine présentant un intérêt historique, archéologique, ou plus largement culturel du canton d’Embrun et de contribuer à la vie culturelle d’Embrun.

Elle compte 98 adhérents, et 116 abonnés à son journal trimestriel « La Durance » lequel retrace récits et usages d’autrefois. La rédaction est assurée par des historiens locaux, Andrée Bertrand, Robert Blache, Roger Cézanne et Noël Bagagli autour de Claude Chowanietz directrice de la publication. Jean-Marie Michel en assurant la relecture. Des numéros spéciaux dits Collectors sont dorénavant proposés. Les publications sont à la vente au public en édition papier ou en format numérique.

La volonté est d’être une mémoire écrite des histoires lointaines et proches de l’embrunais et ses 2000 ans d’histoire.

L’année 2020 a souffert de la crise sanitaire, il en a été de même en 2021. L’Asepe a donc été contrainte de modifier certaines de ses actions, des expositions ont tout de même pu se tenir mais avec un protocole sanitaire adapté.

Le suivi des chantiers se déroulant à Embrun notamment pour la mise en place du réseau de chaleur, a été assuré et la coordination pour des fouilles archéologiques préventives de l’INRAP avec fourniture de documents et informations. Elle alerte également la DRAC lors de découvertes spécifiques.

Elle participe habituellement aux Journées Européennes du Patrimoine avec l’organisation de visites de la Tour Médiévale de l’Abattoir, celles-ci ont été annulées cette année encore en raison de la crise sanitaire, et du fait de travaux en fin du couloir d’accès et de l’escalier, réduisant l’accès à cette tour. L’escalier est donc à terminer avec la pose de rampes et des consolidations. Entretien et débroussaillage sont faits régulièrement sur le site et abords du torrent du Chaffal en contrebas, à cette occasion ils ont découvert des morceaux d’anciens remparts.

Actuellement ils suivent les résultats des fouilles de l’ancien jardin Saint-Vincent, rue Sénateur Bonniard, et les travaux rue Docteur Izoard ont permis de mettre en évidence le bassin du l’ancien jardin de l’Archevêché qui venait jusqu’à l’actuelle Allée des Marronniers.

Les finances de l’ASEPE rapportées par le trésorier Hubert Delesalle sont saines et équilibrées. La municipalité et le conseil départemental des Hautes-Alpes sont remerciés de leurs subventions, et diverses personnes pour leurs dons.

Les élus présents ont réaffirmé leurs soutiens et les soutiens de leurs collectivités respectives.

Marc Morbelli

En marge de cette assemblée générale Yoann Oliviero agent de la Communauté de communes de Serre-Ponçon et de l’ancienne entité Pays d’Art et d’Histoire du Pays Sud, se présente et explique son rôle pour le patrimoine, les visites, accompagnement, thématiques misent en place et actions auprès des scolaires.

Il indique que le Pays d’Art et d’Histoire du Pays Sud n’existant plus après le retrait de l’Ubaye et la fin de la labellisation dans quelques semaines, il a été décidé par la Communauté de Communes de Serre-Ponçon de relancer un nouveau projet avec la participation cette fois de la Communauté de Communes Guillestrois – Queyras.

Les deux prochaines années vont permettre de monter le dossier,

« Il y a l’envie des deux communautés de communes et territoires de travailler ensemble, ce sera une partie de mon travail. Beaucoup de personnes nous accompagnent car ils souhaitent restaurer et valoriser le patrimoine » commente-t-il.


Date de création : 10/10/2021 07:31
Catégorie : - Information
Page lue 132 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !