En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AssLogo_ASEPE.GIFociation de Sauvegarde et d'Études du Patrimoine de l'Embrunais

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
SITES ET MONUMENTS
Photos
Visites

 848003 visiteurs

 58 visiteurs en ligne

Calendrier
NOUVELLE ADRESSE POSTALE

Pour tous vos courriers,
Veuillez noter notre nouvelle adresse postale :

A.S.E.P.E.
Les Hauts de Serre-Ponçon
56, route de Chadenas B 01
05200 EMBRUN

Votre webmaster
Avec le soutien de
Mairie Embrun_redimensionner.jpg Logo-HA-vertical-CMJN-PNG.png

Mathieu_Logo.jpg

et de tous nos adhérents
Nouvelles

JOACHIM1024_1.jpgDans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine

la Société d’Études des Hautes-Alpes vous propose une conférence

le vendredi 14 septembre au Royal, rue Pasteur à Gap à 18 heures

Le Plancher de Joachim

l’histoire retrouvée d’un village français (les Crots)

par Jacques-Olivier Boudon, historien, professeur à l’université Paris-Sorbonne

Au début des années 2000, la réfection d'une partie du plancher du château de Picomtal à Crots met à jour plus de 70 lattes sur lesquelles la vie de ce village est décrite par Joachim Martin, menuisier, dans les années 1880. Sachant qu'il ne sera lu qu'après sa mort, il se laisse aller à des confidences sur la vie de ses contemporains.

Jacques-Olivier Boudon découvre par hasard ce trésor lors d'un passage à Picomtal et le met en valeur dans un ouvrage, Le Plancher de Joachim, l'histoire retrouvée d'un village français, où les textes de Joachim lui servent surtout à reconstituer la vie dans un village des Hautes-Alpes à la fin du 19e siècle.


La ville d’Embrun est heureuse de vous convier au vernissage de l’exposition

N’oublions pas ! L’Armistice après 4 ans de guerre

qui aura lieu le mercredi 5 septembre prochain à 18h à la Maison des Chanonges .

C’est à la 11e heure du 11e jour du 11e mois de l’année 1918 que l’Armistice fut proclamé.

À l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la ville d’Embrun, en collaboration avec les associations de mémoire, l’association d’Études et de Sauvegarde du Patrimoine Embrunais et les collectionneurs, propose une exposition qui permet d’amener le visiteur jusqu’au dénouement du lundi 11 novembre 1918 et à ce qui en a découlé. Récits historiques, films, documents et objets d’époque permettront de mieux comprendre cette période décisive de l’histoire.

VernissageArmistice1024_1.jpg

Exposition du mercredi 5 septembre au samedi 3 novembre 2018

Du mercredi au samedi de 15h à 18h

Ouvertures exceptionnelles :

- Journées Européennes du Patrimoine : Samedi 15 et dimanche 16 septembre de 10h à 12h et de 15h à 18h

- Commémoration du 11 novembre : Samedi 10 et dimanche 11 novembre de 15h à 18h

Entrée libre et gratuite


Chateauroux_002.jpgVOIR SUR CE LIEN

Vous pouvez compléter cette rubrique en m'envoyant vos photos   à l'adresse suivante :  contact@patrimoine-embrunais.fr

(votre crédit photos, sera respecté)


Remparts des Capucins et chemin de ronde.JPGVoir le nouvel article sur le Rempart Est, dit "Rempart des Capucins"

2012 Avant restauration

2018 après restauration

Faille_2.JPG
La faille entre le contrefort et le mur du rempart
RempartsCapucinsRestauration_012.jpg
Les pierres sont rejointoyées et la faille est colmatée


Le Service Culturel de la Ville d'Embrun vous propose : 

Mercredi 8 août à 21h,
Jardin du Roc (repli dans la salle de la Poudrière en cas de mauvais temps) :

Festival Théâtre de Verdure

avec le spectacle "Jazz me Babe"
et ses comédiens Barbara Glet et François Vincent.

Jazz me Babe spectacle.jpg Le personnage principal s’appelle Albert. C’est un jeune français, trompettiste amateur, revenu de la guerre de 14-18, traumatisé par ce qu’il a vécu, désespéré par ce qu’il a compris de l’humanité. Il n’arrive pas à renouer avec son environnement familial et professionnel. Après avoir entendu jouer une fanfare militaire composée de noirs américains, il décide de partir à la Nouvelle Orléans pour devenir musicien de jazz.
 Arrivé là-bas, il s’immerge dans une culture qui lui fait perdre tous ses repères.
 L’improvisation, le feeling, le swing, la transe, « jouer hot » plutôt que « straight », des notions tout à fait inconnues pour un français de cette époque.
 Il découvre ébahi un monde qui est comme l’inverse du sien. Il est aussi confronté à la violence d’une société corrompue et ségrégationniste, à l’injustice raciste et à la pègre arrogante.
 Dans ce parcours initiatique, Albert rencontre Léon, un clarinettiste italien qui rêve d’être noir et Dinah, une chanteuse de blues, dont il tombe amoureux.
Mais la belle vit dans un environnement sordide. Notre ami Albert, armé de sa foi humaniste, décide de l’aider.Mais comprend-t-il le monde qu’il rêve de changer ?


Billetterie :
Une prévente est mise en place au Bureau d’Information Touristique d’Embrun.
La Billetterie sera ouverte sur place (côté bord du Roc) dès 20h30.
Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 3 € (enfants de 6 à 16 ans, étudiants, personnes en formation, demandeurs d’emplois, titulaires d’une carte d’invalidité)
Gratuité : moins de 6 ans

Jeudi 9 août à 18h,
Cathédrale Notre-Dame du Réal :

L'Heure de l'Orgue

avec le récital "Danses et variations"
de Fabienne Medurio.

Affiche HDO 2018.jpgCe concert nous fera voyager dans l'Europe des XIVe au XVIIIe siècles, à travers des œuvres pour la plupart inspirées par la danse et la variation : de l'estampie médiévale à la partita luthérienne, en passant par la passacaille et la bergamasque !
Principaux compositeurs du programme :
Johann Kaspar KERLL, Girolamo FRESCOBALDI, Dietrich BUXTEHUDE, Georg BÖHM, Jean Adam GUILAIN.


Libre participation

Dimanche 12 août à 21h,
salle de la Poudrière :

Concert "Mozart à Vienne"

de Nicole Tamestit (violon classique) et
de Pierre Bouyer (pianoforte viennois)


AFFICHE.jpg Durant les dix dernières années de sa vie, Mozart écrit à Vienne ses plus belles Sonates.
 Pour Mozart, pianiste-compositeur, la période qui va de la fin des années 1770 à la fin des années 1780 est une période de transition et de réflexion en ce qui concerne l’œuvre dédiée à son instrument de prédilection, et de fait, à partir du moment où il rompt avec l’Archevêque de Salzburg en mai 1781, et s’établit comme artiste libre à Vienne, il n’écrit plus de sonates de pianoforte. Devenu indépendant, ce sont les leçons de piano, les compositions sur commande et les concerts qui lui permettent de gagner sa vie ; mais en fait Mozart enthousiasmait surtout le public viennois par ses improvisations libres et par ses concertos. Lorsqu’il se remit à composer régulièrement des sonates, en 1788/1789, la découverte de l’œuvre de Johann Sebastian Bach et l’abandon du style galant avaient fait leur chemin, et la volonté de Mozart était de trouver au pianoforte une écriture à la fois rigoureuse et passionnée.
Tarifs : Tout public : 15 € | Enfants et étudiants : 12 € (billetterie sur place le soir du concert)

Jusqu’au samedi 11 août,
Salle de la Manutention (ouvert tous les jours de 16h à 19h et les mercredis et samedis de 10h30 à 12h30) :

Salon des Arts

avec Thomas Voillaume, invité d’honneur.

Le Salon des Arts de la ville d'Embrun, reconduit chaque été dans le bel espace historique de la Manutention, répond à un véritable choix politique de la Municipalité visant à soutenir la création artistique de professionnels ou d'amateurs et à sensibiliser les visiteurs à des formes d'expressions culturelles très diversifiées.
Événement phare de la programmation culturelle de la ville, le Salon des Arts 2018 réunit 16 artistes, sélectionnés par un jury et venus de différentes régions, autour de l'invité d'honneur, Thomas VOILLAUME, sculpteur local de grand talent à la découverte incessante de nouvelles techniques artistiques.
Ce salon, de notoriété grandissante, permet à la commune d'Embrun de confirmer son image de ville culturelle reconnue sur tout le territoire haut-alpin.
Entrée libre et gratuite

Jusqu’au samedi 1er septembre,
Maison des Chanonges (ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 16h à 19h) :

Expositions « Impressions de la montagne »

À travers des dessins imprimés (gravures, estampes, lithographies, illustrations d’ouvrages) publiés au cours du XIXe siècle et au début du XXe siècle, cette exposition présente différentes images de la montagne et de ceux qui l’habitent ou la visitent. 
Exposition réalisée en 2016 par les Archives départementales des Hautes-Alpes, en partenariat avec la ville de Briançon et le Centre des Monuments Nationaux à Mont-Dauphin.

« Gabriel Loppé, peintre des hauts sommets »

Gabriel Loppé, peintre des hauts sommets : Après un bref passage dans l’atelier genevois du grand maître de la peinture de paysage François Diday, Gabriel Loppé (1825-1913) décide de se consacrer à la représentation des hauts sommets et glaciers des vallées de Chamonix, de Zermatt et d’Eggishorn. Ses clients sont essentiellement des alpinistes anglais qui retrouvent dans ces toiles la nature sauvage et dépouillée qu’ils rencontrent lors de leurs courses en montagne. Ce sont les toiles représentant les vallées alpines en hiver pleines de lumière et de neige, qui auront le plus de succès.
Exposition en partenariat avec l’Association des Amis du Vieux Chamonix et les Musées de l’agglomération d’Annecy.

Jusqu’au dimanche 2 septembre,
centre d’art contemporain Les Capucins (Ouvert du mercredi au dimanche de 15h à 19h, fermé les jours fériés) :

Exposition « Le Menuisier de Picomtal »
Avec Aurélie Ferruel & Florentine Guédon et Suzanne Husky.


 Au début des années 2000, suite à des travaux de rénovation effectués au château de Picomtal à Crots, par les nouveaux propriétaires, un journal gravé sous des lattes de parquet est découvert. 72 phrases de la main de Joachim Martin, menuisier, relatent à travers une série d’anecdotes, les mœurs de ce village haut-alpin en 1880-1881, ainsi que des événements historiques, dont l’avènement de la République notamment. D’autres épisodes plus troubles sont évoqués, des faits divers, que l’homme a tenu à maintenir secrets de son vivant, sans pourtant renoncer à ce qu’ils soient un jour révélés. Une mention confirme cette intention. « Heureux mortel, quand tu me liras, je ne serai plus ». Cet écrit est rare car il provient d’un homme du peuple, qui se confie sans filtre grâce à une cachette qui lui assurait la confidentialité de son témoignage sur une durée limitée mais minimum.
Cette histoire jusqu’alors confidentielle, connue principalement des habitants de l’Embrunais, a suscité l’attention de l’historien, Jacques-Olivier Boudon, qui lui a consacré un livre largement médiatisé, paru en 2017, Le plancher de Joachim, l’histoire retrouvée d’un village français.
Profitant de la mise en lumière de ce pan du patrimoine historique local, le centre d’art contemporain Les Capucins a invité Aurélie Ferruel & Florentine Guédon et Suzanne Husky, à s’en saisir afin d’en livrer leurs interprétations. Ces artistes, dont les œuvres se déploient aussi bien sous forme d’installations, de sculptures, de films, de céramiques, ou encore de performances, inscrivent l’essentiel de leurs recherches sur le territoire rural. Elles y étudient notamment les pratiques vernaculaires, qui tissent des liens au sein d’une communauté d’individus. Comment assure-t-on la transmission de ces traditions ou savoir-faire populaires, quelles sont les conditions de leur survivance ? Qu’est ce qui reste, qu’est ce qui bouge ? Qu’est ce qui se dit, qu’est ce qui se tait ? Comment s’écrit l’histoire populaire ? Les artistes invitées investissent ces questions par pliages successifs, en superposant les témoignages d’ici et d’ailleurs, les temporalités et les espaces. L’histoire est toujours vue au regard d’une autre. Pour l’exposition Le Menuisier de Picomtal, l’ensemble des œuvres sera produit spécifiquement par le centre d’art contemporain.


la chapelle des Salettes - le 01/08/2018 15:24

Les Salettes.jpgUne nouvelle chapelle fait son apparition dans la rubrique "Chapelles de l'Embrunais"  :  La chapelle des Salettes à Saint-Sauveur

Cliquer ICI

Voir l'ensemble des chapelles de l'Embrunais
 


afficheVieuxRetroviseursRecadre_800.jpgafficheVieuxRetroviseursBandeau_800.jpg

EXPOSITION

D'AUTOMOBILES ET MOTOS ANCIENNES

LE DIMANCHE 5 AOÛT  9H00 à 13H00 ­

PLACE DE LA MAIRIE À EMBRUN


La ville d’Embrun en partenariat avec les Estivales du Freney propose le

REQUIEM DE NICOLLÒ JOMMELI

Ce concert sera interprété par le chœur et l’orchestre de chambre des Estives
sous la direction de Lorenzo Cipriani.

SAMEDI 28 JUILLET 2018 à 20 heures 30

Cathédrale Notre-Dame du Réal

Niccolò Jommelli est né à Aversa près de Naples le 10 septembre 1714,
et décédé à Naples le 25 août 1774. Musicien d'envergure internationale, il étudia aux conservatoires de Naples et fut l'élève à Bologne du Padre Martini. Il travailla à Venise, Bologne, Saint-Pierre de Rome, Vienne, Stuttgart. Ce fut dans cette dernière ville, où il fut engagé en tant que Oberkapellmeister à la cour à partir de 1750, que Jommelli composa en 1765 cette magnifique messe de Requiem à l'occasion de la mort de la mère du régent, le duc de Wurtemberg.

 

Les Estivales du Freney.jpg

Requiem.jpg


VERNISSAGE EXPOSITION "NO PASARAN"
Claude LEPAGE

MARDI 24 JUILLET 2018 à 18 heures

Salle de la fresque de LA MANUTENTION

La ville d’Embrun est heureuse de vous convier au vernissage No Pasaran de l’artiste plasticien Claude LEPAGE, dans le cadre de la donation de 4 œuvres faite à la commune.

NoPasaran.jpg

NO PASARAN

Dans cet univers minéral où se côtoient édifices rocheux naturels
et failles sinueuses profondes, s’instaurent des structures maçonnées
inhérentes aux constructions défensives imaginées par VAUBAN.

NO PASARAN est la transposition contemporaine de cette volonté de
bloquer les tentatives d’invasion.

Cependant, au fil des temps et selon le déplacement des marges, les
édifices sur leur promontoire ont perdu de leur utilité.
Progressivement les fortifications se sont ouvertes, livrant au regard
les espaces intérieurs. Les structures ont perdu de leur compacité,
elles se traduisent en ilots séparés couronnant les sites sur lesquels elles se greffent.

Autrefois place forte défensive, aujourd’hui ouverte à tous vents, elle
devient un lieu d’exploration où l’œil peut s’immiscer dans les interstices de l’histoire.

Quatre grands formats qui explicitent ce déplacement dans le temps
Du « NO PASARAN originel »


INVITATION CONFÉRENCE : - le 20/07/2018 11:02

Crots : Histoire de la Restauration des Terrains en Montagne à Boscodon

LUNDI 23 JUILLET 2018 : 20h à 21h30

Salle des fêtes de Crots
Mairie de Crots

Invitation Conférence RTM 23 juillet1024_2.jpg

VF_Affiche1024_1.jpg
Télécharger l'affiche ICI

Télécharger l'invitation ICI

  • 20h00 Introduction par Hervé GASDON (ONF-RTM)
     
  • 20h10 Conférence par Léonie-GALLICE (Master 2 Métiers de la Montagne, stagiaire ONF-RTM)

VOIR AUSSI : 

HISTOIRE ET TRADITIONS FORESTIÈRES

Communication d'Hervé GASDON faite au colloque HISTRAFOR 2012  (ONF - Office National des Forêts)

LA RESTAURATION DES TERRAINS EN MONTAGNE ET LE TEMPS DES FORESTIERS (1827 - 1914) (Hervé Gasdon)


Avec le soutien de
Mairie Embrun_redimensionner.jpg Logo-HA-vertical-CMJN-PNG.png

Mathieu_Logo.jpg

et de tous nos adhérents